Création : 14/03/21 – Dernière Modification : 28/09/22

Préparation d’une randonnée :

Retour

Certains hommes espèrent entrer dans l’Histoire.
Nous sommes quelques-uns à préférer disparaître dans la géographie

Sylvain TESSON
  • Ce peut être l’envie de refaire une randonnée déjà faite :
    • pour la redécouvrir (dater ses randonnées apporte des surprises !) ou
    • la faire découvrir à des amis ou encore
    • parce que les conditions n’étaient pas favorables la 1ère fois ou encore
    • parce qu’une idée m’est venue pour l’améliorer
      (une variante qui semble intéressante).
  • Profitez d’une belle journée : le choix d’une zone étant également dépendant de la météo :
    • Eviter les périodes trop chaudes en garrigue
    • Profiter d’une saison pendant laquelle la végétation y est la plus belle (les forêts en automne, la floraison des asphodèles, bruyères, les champignons, etc….)
    • Rq : A la météo peut également être liés des risques induits (avalanches, incendies, crues)
  • Découvrir un nouveau territoire non encore exploré :
    nous resterons dans ce cas de figure pour le reste de la présentation.
  • Remarque : cet exposé ne concerne également qu’une randonnée faite en France, pays où nous sommes gâtés** : de beaux paysages, des lieux patrimoniaux chargés d’histoire, des sentiers très nombreux et bien entretenus, des contraintes de propriétés privées somme toute assez limitées, des cartographies avec un service publique d’excellence : l’I.G.N.
    Il n’en est pas de même dans les autres pays ….

** Vous connaissez l’histoire ? : à la fin du 7ème jour de la création, Dieu, fort de son expérience décide d’élaborer son chef d’oeuvre : il crée la France. Très satisfait du résultat, il s’interroge : cela n’engendrera-t-il pas un déséquilibre par rapport aux autres pays ? une solution s’impose à lui : y installer les Français pour faire tendre le qualitatif vers une moyenne plus juste !!

Cartes de mes Randonnées en garrigue :
Explorer une zone encore inconnue !
  • Les Livres : TopoGuides, Guides touristiques, etc…
  • Les Sites Internet :
    • Particulièrement mes sites favoris (cf article correspondant)
    • Les sites où sont déposés des Randonnées par les Internautes
      (en privilégiant les auteurs qui m’ont déjà procuré satisfaction)
  • Le bouche à oreille : de plus en plus lorsque je croise des randonneurs, je ne manque pas de leurs demander leurs randonnées ou zones de randonnées favorites !!

La Zone à découvrir ayant été définie, Pour choisir, adapter ou construire un parcours afin optimiser la découverte de cette zone tout en restant en adéquation avec les disponibilités physiques des randonneurs invités, il conviendra de :

  • Privilégier les petits sentiers bien individualisés et “roulants” :
    • Ne pas être contraint de passer son temps à regarder où l’on mets les pieds !!
    • Sentier > chemin > piste > DFCI > route !!
  • Eviter les zones peri-urbaines
  • Avec un bon dosage de l’effort fourni : ascension pour les débuts de randonnée, évitant les successions de montée-descente, privilégiant si possible un sens où les descentes sont plus douces que les montées.
  • Privilégier un parcours en boucle, de préférence sans aller-retour.
  • Pour le plaisir des yeux : Sens du parcours qui prend en compte l’orientation du soleil
    (Eviter une fin de parcours le soir avec un point d’arrivée plein ouest !).
  • Importance donc du point de départ et du sens choisi pour la randonnée pour répondre au mieux aux critères précédents.
  • Enfin et surtout Visiter des points remarquables :
    (Ex. : points de vue, jolis panoramas, formations géologiques originales, végétation riche et variée, rives ombragées, cascades, lieux patrimoniaux, cheminement le long de crêtes avec de belles vues dégagées, belles forêts, etc..)

L’utilisation des moteurs de recherche sur Internet avec les mots “randonnée” et “nom de la zone concernée” permettent de trouver différents sites : dans cet exemple : Randonnée cévenolesite FFR-HeraultWikiloc et OpenRunner. Ces sites et les TopoGuides (Label Rando et PR de la FFR Gard et Hérault) proposent différents parcours. La lecture des descriptifs et particulièrement les retours d’expériences des différents internautes (+++) permettent d’identifier de nombreux points remarquables à visiter :

  • 2 : le Village de Claret : en ayant soin de passer devant un endroit unique en Europe : une distillerie d’huile de Cade
  • 3 : A la sortie du village : un sentier pittoresque dans le lit d’un ancien torrent à sec
  • 4 : le village de Corconne avec 2 points remarquables sur les hauteurs du village :
    • 4a : la chapelle avec un très beau point de vue
    • 4b : le pont du Hasard (formation géologique : immense arche)
  • 5 : Crête de Tout Auras ou de Taillade avec :
    • au nord de très belles vues vers les Cévennes,
    • au sud vers la mer
  • 6 : Les falaises du site d’escalade des Embruscalles
  • 7 : les falaises de Lauret et son oppidum
  • 8 : l’ancien Moulin de Lafous
Différents points d’intérêt de la zone

Vu le potentiel de la zone j’essaie de faire une synthèse qui optimise au mieux la visite, en adéquation avec ma condition physique.
La consultation des différents parcours de manière isolée ne favorise pas la prise de décision !

Sentier de Petite Randonnée balisé proposé par la Fédération Française de Randonnées (FFR)
Parcours proposé par Patric G sur WIKILOC

Déposer les parcours sur une même carte (J’utilise OpenRunner pour cette opération ou encore le Logiciel Land de chez CompeGPS) est très instructif (cf Photo en bas de page) et permet de composer sa propre randonnée :

  • en identifiant rapidement des portions communes incontournables
  • les différents points remarquables précédemment énumérés et
  • les petits plus que l’une ou l’autre propose
    Ex. :
    • Wikiloc ne propose pas la découverte du pont du hasard et du site d’escalade des Embruscalles que propose RC
    • RC a une sortie de Claret qui semble moins sympathique que celle de Wikiloc
    • le PR ne passe pas très loin du moulin de Lafous sans proposer sa visite…..
  • Est également facile d’évaluer durée et dénivelé qu’engendre tel ou tel “rajout” si l’on modifie l’une de ces randonnées
    (ainsi, dans notre exemple, il s’avère peu réaliste de vouloir rassembler les différents spots retenus dans une seule et unique randonnée !).
  • Parfois changer le fond de carte (passage de la carte IGN à la carte OTM : OpenTopoMap et/ou à la vue aérienne),
    permet de découvrir de nouveaux sentiers qui offrent des opportunités intéressantes (raccourcis, évitement de portions de pistes, etc…).
    Dans notre exemple : si l’on s’en tient à la carte IGN, la descente de la crête vers le pied de la falaise des Embruscalles semble être délicate, si l’on passe à la carte OTM des opportunités nouvelles sont proposées (bien sûr à vérifier sur le terrain) :
La même zone vue par OTM et IGN : la flèche jaune pointe vers un sentier proposé par OTM qui n’existe pas pour IGN – la flèche rouge : l’inverse. Sur le terrain on constatera que les 2 portions se rejoignent !

Résultat de cet exercice de synthèse : après consultation de l’ensemble des parcours, j’opte pour 2 randonnées :

  1. Une Claret-Corconne : en faite celle de RC (en rouge) avec une toute petite variante : Le sympathique passage dans le lit du torrent à la sortie de Claret proposé par WiKiloc (circuit couleur marron).
  2. Une Claret-Lauret (en noir) : proche de celle du PR (en jaune sur la carte), avec 3 variantes :
    1. Un départ du Hameau le Bouyssier (point N° 1) pour se débarrasser des zones habitées en début de randonnée
    2. le passage N° 2 et une montée plus rapide vers les crêtes afin de ne pas rallonger plus la distance car, en bonus, je m’offre :
    3. la somptueuse visite de l’ancien Moulin de Lafous (point N° 8 = voir Vidéo ici).

Pour la création proprement dite de la trace (fichier gpx), j’utilise l’application “OpenRunner” qui offre plusieurs avantages :

  • Possibilité d’utiliser différents fonds de carte voir de les mixer avec différents niveaux de transparence
  • Construction très facile du parcours : création d’un point au début d’un sentier, un autre à la fin et automatiquement la trace épouse le sentier comme par magie !
  • Exportation très facile de la trace ET des fonds de cartes correspondant à la zone vers son smartphone ou vers un autre GPS (Garmin – Suunto – etc…).
  • On peut aussi trouver des parcours proposés par d’autres sur la zone concernée,
  • Se créer une bibliothèque de randonnée, créer des liens vers ses randonnées (Ex. de la randonnée concernant cet article).
  • Information sur la nature des chemins, sentiers, pistes constituant le parcours comme le montre cet aperçu de la randonnée :

Etape Ultime : contrôle visuel du parcours retenu avec Google Earth :

Ce contrôle ultime avant de tester la randonnée sur le terrain est réalisé lorsque j’ai un doute sur un tronçon ! Il s’agit de visionner la randonnée sur Google Earth.
Plus d’information sur la méthode en parcourant cette vidéo :

On peut alors visionner sa randonnée ! le choix d’une altitude et d’un angle de vue approprié permet d’avoir des élèments d’appréciation sur l’esthétique de la randonnée. On peut ainsi en arriver à disposer “quasiment” de l’equivalent d’un survol en drone de la randonnée. Pour exemple, cette randonnée autour du Cap de St Jean-Cap-Ferrat !
Il m’arrive alors de revoir ma copie concernant les options retenues, voir purement et simplement d’annuler cette idée de randonnée, les portions ingrates l’emportant sur les élèments qui paraissaient intéressants pour cette balade !

Il reste à :

Un voyage se vit 3 fois :

  • En le préparant
  • En le réalisant
  • En rangeant et consultant les photos, vidéos, carnet de voyage que l’on ramène…….