• En déroulant les titres de chaque paragraphe, vous découvrirez sur cette page les critères que doivent remplir (de mon avis) un site de randonnée de qualité :
    Vous constaterez donc que ce site est loin d’atteindre cet objectif !!

Qualité d’un bon site de randonnée :

  1. Pages légères dans tous les sens du terme :
    • présentation aérée et claire (pas de blabla inutile : privilégier les photos, cartes géographiques, schéma)
    • contenu léger (faire passer l’information de manière ludique – ne pas ennuyer voir “raser” le lecteur)
    • Poids léger des éléments constituant les pages pour un chargement rapide (par exemple photos peu volumineuses < 500 Ko)
  2. Ergonomique :
    • Menu simple bien hiérarchisé et visible (de préférence accessible en permanence). 
    • bouton ou texte cliquable  permettant une circulation aisée d’une page à l’autre
    • Intuitif : l’on doit pouvoir trouver rapidement ce que l’on cherche !
  3. Charte graphique sobre et homogène sur tout le site ; c’est le contenu (donc sa mise en valeur) qui prime !
  4. Responsive : cad : présentation qui s’adapte au format de l’écran du média (ordinateur, tablette, téléphone).
  5. Régulièrement mis à jour :
    • pour des raisons techniques (liens qui n’existent plus, fonctionnalités qui ne sont plus disponibles du fait de conflit lié aux évolutions logicielles)
    • pour des raisons informationnelles (données qui ne sont plus d’actualités).
  • En particulier pour trouver une zone géographique où l’on souhaite randonner !
  • De préférence dynamique, c’est à dire sur laquelle on peut :
    • se déplacer avec la souris
    •  Zoomer sur une zone donnée
    • Cliquer sur un marqueur pour accéder directement à une randonnée.
  • Parcours proposé sur une carte topographique (présence des courbes de niveaux voir carte 3D)
  • Mises à jour : intérêt des librairies (leaflet) de “tuiles” chargées directement depuis un serveur spécifique.
  • Pour la randonnée : les cartes IGN (abonnement annuel) ou en open source les cartes OpenTopoMap ++++ 
  • L’idéal : passer d’une carte à l’autre, voir les mixer : cf openrunner  qui propose différents fonds de carte : OpenStreetMap, GoogleMap (avec un accès à streetview !), IGN (version premium : abonnement 35 euros/an),  que l’on peut superposer avec les vues satellites (réglage de l’intensité de la superposition !!).
  • Mise à jour (en tout cas informant sur la date de la dernière mise à jour du parcours)
    Rq : la possibilité de retour des usagers avec une datation de leurs commentaires étant un élément d’appréciation non négligeable.
  • Ne présentant pas de passage dangereux  (ou à défaut informant de son existence)
  • Respectant les propriétés privées dans les zones traversées.
  • Digne d’intérêt : éviter les randonnées monotones sans l’objectif d’au moins un spot intéressant, passant d’un DFCI à un autre DFCI !!, ou avec de longues portions de routes goudronnées). A défaut, signaler une randonnée d’intérêt limité. En tout cas toujours attribuer une note aux randonnées : à titre d’exemple, sur mon site, je ne recommande pas, sauf motivation personnelle particulière, de faire une randonnée ayant obtenue une note inférieure à 13/20 !!
Critères à privilégier :
  • Eviter les zones peri-urbaines
  • Privilégier les petits sentiers bien individualisés et “roulants” : Ne pas être contraint de passer son temps à regarder où l’on mets les pieds !! Sentier > chemin > piste > DFCI > route !!
  • Avec un bon dosage de l’effort fourni : ascension pour les débuts de randonnée, évitant les successions de montée-descente, privilégiant si possible un sens où les descentes sont plus douces que les montées.
  • Privilégier un parcours en boucle, de préférence sans aller-retour.
  • Pour le plaisir des yeux : Sens du parcours qui prend en compte l’orientation du soleil (Eviter une fin de parcours le soir avec un point d’arrivée plein ouest !).
  • Importance donc du point de départ et du sens choisi pour la randonnée pour répondre au mieux aux critères précédents.
  • Visiter des points remarquables : (Ex. : points de vue, jolis panoramas, formations géologiques originales, végétation riche et variée, rives ombragées, cascades, lieux patrimoniaux chargés d’histoire, cheminement le long de crêtes avec de belles vues dégagées, belles forêts, etc..)
  • Par Zone géographique
  • Période optimale pour la réaliser (saison par rapport à la météo ou l’évolution du monde végétal), période où la fréquentation est moindre pour les zones très touristiques ! 
  • Par difficulté
  • Par intérêt (notation des randonnées)
  • Par auteur (lorsque le site rassemble plusieurs contributeurs) :
    à l’usage l’on se rend compte que certains auteurs vous proposent des randonnées qui vous correspondent…. et inversement 😉
  • Carte (lignes de niveau +++)  avec le parcours
  • Profil de la randonnée de préférence couplé au trajet : en passant la souris sur le profil on visualise la position sur le parcours
    -> permet d’apprécier la difficulté (dénivelée, % des pentes)
  • Durée (en heures de marche)
  • Longueur (Km), dénivelée cumulée.
  • Topo précis du parcours (de préférence téléchargeable en pdf)
  • Date de mise à jour du topo
  • Références des Cartes (IGN) nécessaires pour effectuer la randonnée
  • Eléments d’appréciation des tronçons les plus beaux :
    • Cf présentation du tracé par randonnée cévenole
    • L’idéal : un diaporama ou une vidéo avec dans un coin de l’écran la carte du trajet et un point coloré qui s’affiche au passage de chaque photo montrant la localisation de la prise de vue. (everytrail.com devenu alltrails.com proposait cette fonctionnalité par le passé !!!)
  • Informations permettant d’apprécier la difficulté (physique ou d’orientation)
  • Informer des zones où l’on peut trouver de l’eau, pique-niquer, ou mieux encore une bonne auberge à proximité du point de passage de midi !!
  • Informations culturelles sur : les particularités géologiques, sur la flore, évenement historique survenu à un endroit, agro-pastoralisme, etc..
  • GPX : car c’est un format universel, comme jpg pour la photo ou pdf pour les documents.
    De nombreux outils informatiques permettant une conversion dans d’autres formats (trk, kml, upt, etc) !
  • Proposer la trace que l’on a réellement faite, pas celle que l’on a construit devant l’ordinateur (qui peut s’avérer non réalisable !).
    Remarque : Openrunner permet de créer des parcours de manière quasi magique : un clic sur le début d’un sentier long de plusieurs Km et un autre sur la fin (création de 2 WPTS) et automatiquement la trace épouse le cheminement comme une vraie trace enregistrée sur le terrain !!).
  • Liens vers d’autres sites utiles ou intéressants :
    • pour une randonnée donnée, site proposant des informations sur un point d’intérêt visité 
      (site d’un musée à proximité, site d’information touristique, site présentant une randonnée similaire, pourquoi pas site d’une bonne auberge sur le parcours, etc…)
    • Site Météo
    • Site informant sur les risques de feux de forêts, avalanches, etc…
  • Information générale sur la pratique de la randonnée
    (matériel, bonnes pratiques, etc..)
  • Une page présentant le site : l’objectif du site, les motivations de l’auteur, la place de cette passion dans sa vie.
  • une page de lexique sur les termes locaux : qu’est qu’un : (en vrac)
    Puech, Combe, Talweg, Capitelles, Cadoles, Borie, Lapiaz, Lavogne,  Béal, etc…
  • Pour chaque randonnée : possibilité de déposer des commentaires pour apporter des informations complémentaires, des informations d’actualité sur l’évolution des conditions de réalisation de la rando.
  • Développer une page “ACTUALITE” : nouvelle rando, modification d’un parcours, etc…
  • Forum général et/ou livre d’or !
  • Pour Finir : savoir faire référence à ses sources : cad ce qui a permis de construire la randonnée (Topo guide papier, autre site, mixe de plusieurs sources),
    Cela pour au moins 2 bonnes raisons :
          – permettre à la personne intéressée par cette randonnée de trouver d’autres informations ailleurs.
          – par honnêteté intellectuelle